Concours de nouvelles de Nouvelles

À l’occasion de l’ouverture de l’Atelier des Capucins, nouveau centre d’art et de culture installé à Mons, capitale culturelle de la Wallonie, les Editions du CEP (Créations/Europe/Perspectives) lancent le « Concours annuel de nouvelles de Nouvelles ». Il existe en effet sur le territoire de Mons une ancienne commune nommée Nouvelles, avec un « Bois de(s) Nouvelles ». De quoi faire rêver, lire et écrire.

Etant donné l’acronyme « cep », cette première édition sera consacrée au vin. Depuis Noé et sa cuite mémorable, le vin est un produit culturel dont la présence trame notre culture et notre histoire – même sous nos latitudes moins propices à la vigne. Il y a l’art du vin mais aussi celui d’en parler : « Les mots qui définissent l’art du vin, désormais d’un raffinement inouï, attestent un enracinement lointain dans le plus riche des terreaux de la civilisation européenne » (Léo Moulin). La langue française est truffée de ces expressions (cuver son vin, pot-de-vin) et adages populaires auxquels l’on se réfèrera selon les circonstances, depuis « Mettre de l’eau dans son vin », jusqu’à « Le vin est tiré, il faut le boire », en passant par le latinissime « In vino veritas ».

Du vin, en « deux-mille-vin » ! Les Editions du CEP se devaient de marquer cette année particulière, marquée par leur installation dans l’Atelier des Capucins. De là, ce thème gouleyant proposé aux participant(e)s de son premier concours de nouvelles.

Le « Concours de nouvelles de Nouvelles » est ouvert à toutes et tous. Les textes, écrits ou traduits en français, doivent nous parvenir avant le 15 février 2020. Les textes primés seront publiés ; deux exemplaires du recueil seront remis aux lauréat(e)s. Des Prix, livres et autres cadeaux récompenseront les lauréat(e)s. Règlement

Art. 1. Ce concours de nouvelles en langue française est organisé par Les Editions du CEP. La participation sera individuelle. Débutant le 15 novembre 2019, le concours est ouvert à tous et toutes sans limite d’âge, habitant le territoire de l’Union européenne, excepté les membres des éditions du CEP, du jury et de leur famille qui ne peuvent, eux, participer au concours.

Art. 2. Le texte dactylographié comptera entre 5.000 et 13.500 signes (espaces compris).

Art. 3. L’œuvre, un texte original et inédit, devra être transmis en français. Il devra appartenir au genre de la nouvelle. La nouvelle envoyée peut être réaliste, fantastique, de science-fiction, avec chute, à fin ouverte... Elle doit cependant obligatoirement constituer un récit, c’est-à-dire raconter quelque chose avec un certain point de vue. Un changement d’état doit exister entre le début et la fin du texte. Le texte doit être cohérent, abouti, avec des actions, des situations, des descriptions et/ou un voire des personnages... Le texte doit éviter des éléments superflus. Il doit être compréhensible pour le lecteur, retenir son attention par la force de la narration, l’humour, la construction. Les critères principaux d’évaluation sont : la qualité́ de l’intrigue, sa relation directe ou indirecte avec le thème « Le vin », la construction, le style, l’originalité́, la capacité́ à susciter l’intérêt du lecteur (rire, émotion, réflexion, détente, empathie...), le respect des règles grammaticales, orthographiques, de syntaxe et de ponctuation.

Art. 4. Sont exclues : une adaptation, une œuvre présentant un caractère publicitaire ainsi qu’une œuvre ayant déjà été publiée ou ayant fait l’objet d’une réalisation ou d’une diffusion par un organisme de radio ou de télédiffusion belge ou étranger.

Art. 5. Il ne sera admis qu’une seule nouvelle par participant au concours. Le texte qui parviendra aux éditions du CEP sera considéré comme définitif. Aucune correction ultérieure ne sera admise. Les éditions du CEP déclinent toute responsabilité en cas de non réception des textes.

Art. 6. Le texte comportera la mention du titre de la nouvelle. Il doit être anonymisé : il exclura toute information qui révèlerait l’identité de l’auteur. À cette fin, la fiche d’identification devra être complétée de manière exhaustive et envoyée via le formulaire internet en même temps que le texte participant. En cas d’envoi postal, la fiche complétée sera jointe, dans une enveloppe blanche fermée, aux 10 exemplaires du texte participant.

Identification de l’auteur.

Une feuille doit reprendre :

Cette feuille peut se trouver :

Art. 7. Le candidat devra faire parvenir sa nouvelle complète, en langue française, pour le 15 février 2020 au plus tard, par mail à l’adresse suivante : richard.miller@cep-editions.com .

Si vous n’avez pas accès à internet, votre texte peut être envoyé par voie postale en dix exemplaires, nécessaires au travail du jury, qui seront imprimés sur du papier blanc format A4 et réunis par un trombone mais ne seront pas pliés, ni agrafés, ni insérés dans des classeurs en plastique.

Les envois postaux doivent parvenir à l’adresse suivante :

Éditions du CEP - Concours de nouvelles de Nouvelles
Atelier des Capucins
15, Rue Masquelier - 7000 Mons

Art.8. Le jury, présidé par l’écrivaine Dominique Costermans, est constitué de personnes compétentes en la matière (auteurs, éditeurs, libraires, journalistes…). Il décide de l’attribution des prix et mentions éventuelles. Ceci implique qu’il peut renoncer à toute attribution de prix dès lors qu’il estime la qualité de l’œuvre ou des œuvres insuffisante. Les résultats seront rendus publics lors d’une soirée de clôture. Les lauréats seront avertis personnellement.

Art.9. Les organisateurs du concours se réservent le droit d’éditer les œuvres primées, en tout ou en partie, dans la presse, sous forme de recueil ou dans une publication papier ou Internet et ce sans limite de temps. Les éditions, en ce compris les parutions dans la presse quotidienne ou périodique, seront considérées comme promotionnelles et, à ce titre, ne donneront lieu à aucune rétribution complémentaire aux prix attribués dans le cadre de ce concours.

Art. 10. Du seul fait de leur participation au concours, les auteurs garantissent les éditions du CEP contre tout recours éventuel des tiers en ce qui concerne l’originalité et le caractère inédit des textes présentés par eux. Aucun recours fondé sur les conditions d’organisation, le déroulement et le résultat du concours ne pourra être admis. Le fait de présenter un texte au concours implique l’acceptation sans réserve des clauses du présent règlement. Les textes ne sont pas restitués. Les décisions du jury sont sans appel.

L’exécution et l’interprétation du présent règlement sont soumises à la loi belge. En cas de litige, seuls les cours et tribunaux de Mons sont compétents.